Ludinord 2018 : un énorme succès

Ludinord 2018

Le week-end dernier, je me suis rendu à Ludinord. Après le FIJ de Cannes, on continue les salons ludiques mais cette fois ci à Lille ! Je te raconte ce que j’y ai fait et ce que j’ai pensé de ce festival qui fêtait cette année ses 10 ans !

Un vendredi de privilégiés

 

Le festival a commencé le vendredi soir avec une soirée « surprise » accessible pour ceux ayant acheté une prévente à 10€ (contre 5€ pour le reste du weekend). Lors de cette soirée, des animations étaient proposées et des jeux en libre accès étaient disponibles. On en a profité pour faire une partie de « Princesse Jing », un jeu qui se joue à deux aux mécaniques assez intéressantes. Dans ce jeu, le principe est d’amener sa princesse qui se cache derrière un paravent (et qui est donc invisible pour l’adversaire) devant le capitaine adverse en intervertissant des paravents adjacents. L’adversaire a le même objectif. Pour aider le joueur à trouver la princesse adverse, on peut s’aider du porteur de miroir qui est lui aussi derrière un paravent et qui permet de voir derrière un paravent et de potentiellement trouver la princesse. On peut dénoncer la princesse et designer un paravent derrière lequel se cache la princesse pour la ramener à son point de départ. Par contre sil n’y avait pas la princesse, le joueur adverse peut joueur deux fois de suite !

Les mécaniques de ce jeu sont assez originales et j’en ai entendu beaucoup de bien donc j’étais impatient de le tester. Mais voilà, la sauce n’a pas vraiment prise. J’ai trouvé ça assez divertissant mais on s’est lassé assez vite. J’ai tout de même trouvé le jeu très bien illustré.

 

Princesse Jing, un jeu à 2 au concept plutôt intéressant mais il ne m’a pas convaincu

Une publication partagée par KlugK (@klug__k) le

 

Lors de cette soirée, des exposants étaient déjà sur place dont Thomas Planete qui a une boutique sur Caen dans laquelle il vend ses propres productions en bois (dés, backgammon, échecs, …). C’était une jolie découverte et on sent qu’il est passionné par ce qu’il fait donc c’est très agréable de l’entendre parler de ses créations. Si ça t’intéresse, je te conseille de jeter un œil sur son site, il peut y avoir de jolies idées de cadeau.

 

Thomas Planete

Thomas Planète fabrique des dés, puzzle et jeux en bois dans son atelier à Caen

 

Samedi : Bison Futé annonce du noir

 

Le samedi, le festival débutait réellement. Toutes les salles étaient ouvertes et tout le public pouvait y accéder. On a commencé par la salle Montaigne où se trouvaient les jeux pour enfants, un château gonflable et les jeux de stratégies (autant te dire que je n’étais pas venu jouer aux kappla …) Et on est tout de suite tombé sur Huns avec son auteur Fneup. Ce jeu était l’un de nos coups de cœur du FIJ de Cannes donc on a voulu refaire une partie pour confirmer notre ressenti … et ce fut le cas ! Je trouve ce jeu vraiment malin, bien dosé et très stratégique. Le seul regret que j’ai sur ce jeu est qu’il ne soit pas encore sorti et je n’ai qu’une hâte : l’avoir dans ma ludothèque ! Il était en vente à Cannes mais il n’y avait malheureusement pas assez de boites et il n’était pas encore disponible ce weekend à Lille 🙁

 

Huns

Cette deuxième partie de Huns confirme les premières impressions très positives qu’on avait sur le jeu

 

Cette partie de Huns a débuté la journée de la plus belle des manières mais on a vite déchanté lorsque le monde a commencé à arriver. On a ensuite eu beaucoup de difficultés à trouver des tables libres, surtout dans cette salle des jeux stratégiques. J’avais des vus sur différents jeux comme Rising Sun, Imaginarium ou This War of Mine mais les parties de ces jeux durent près d’une heure, il est donc difficile d’avoir une place sur une table. On est donc retourné au Fort de Mons, la salle principale dans laquelle se trouvait les jeux familiaux, les jeux d’ambiance, les jeux de rôle et les jeux de stratégie « légers ». Nous sommes donc allé dans cette dernière partie dans laquelle il y avait quelques éditeurs présents comme Space Cowboys avec Unlock!, Splendor et Time Stories. Je n’ai toujours pas craqué pour Time Stories et j’avais très envie de faire une partie pour voir à quoi il ressemblait. Après avoir attendu 20 minutes debout à côté de la table, l’animateur (qui n’était pas un bénévole de l’association mais un animateur de l’éditeur) nous dit de revenir dans 20 minutes et nous réserve une place. On revient 10 minutes après, la table est prise par d’autres personnes … Très frustrant.

Donc même combat que dans la salle Montaigne, beaucoup de monde et les tables sont prises d’assaut. Sauf qu’ici, les jeux sont plus rapides et les tables tournent donc plus vite. Cela nous a permit d’essayer Kimono, un jeu dans lequel on doit réaliser des combinaisons de cartes. J’ai trouvé ce jeu très sympa et agréable à jouer (je ne dis pas ça parce que j’ai gagné ma partie…) et je le trouve très bien illustré, un petit jeu rapide qui aurait toute sa place dans ma collection . J’ai également refait une partie de Paper Tales après avoir découvert ce jeu à Cannes. Je trouve ce jeu toujours aussi bon !

 

 

Comme nous n’arrivions pas à trouver de tables pour jouer, on a fait un tour du fort de Mons, lieu dans lequel se déroulait l’événement et je dois dire que ce fort est magnifique. Il donnait un cadre parfait pour les parties de jeux de rôle grandeur nature qui étaient en démonstration !

Fort de Mons Ludinord

Combat de chevaliers au cœur du Fort de Mons

On a également pu profiter de l’expositions Illustr’Acteurs qui mettait en avant les illustrateurs de jeux de société comme Mathieu Lesseyne dont je te parlais dans l’article sur Château Aventure, il a illustré l’un des scénario (l’école des Sorciers) et a illustré l’affiche de Ludinord cette année. Il y avait également Maud Chalmel qui a notamment illustré Oliver Twist, je ne connais pas le jeu mais je trouve les illustrations très belles.

Fort de Mons Ludinord

Et il y avait aussi Anne Heidsieck qui a illustré Welcome, un excellent jeu dont je vais te parler très prochainement mais également Meeple War, Majesty et qui a participé à When I dream. Anne était présente au salon et on en a profité pour nous faire dédicacer une boite de Welcome, un énorme merci à elle !

La journée du Samedi s’est terminée par une nocturne ou les jeux longs étaient mis à l’honneur. Il y avait des parties de jeux de rôles et aussi de gros jeux de stratégie sur réservation. Il y avait également d’autres jeux en libre accès mais sans explications de bénévoles (qui, je pense, avaient besoin de se reposer avec cette grande affluence toute la journée …). Je m’étais inscrit pour une partie de Scythe que je ne connaissais que de réputation. J’ai lamentablement perdu … J’ai envie de refaire une partie car je sais quelles erreurs j’ai commis. Cette nocturne est selon moi, un énorme point positif de ce salon. Elle a été très bien organisée en amont du festival. Je me suis inscrit une dizaine de jours avant le festival sur le site (qui est juste parfait) et les organisateurs m’ont tenu informé des modifications et c’était vraiment top : on arrive à notre table à 22h, on a d’excellentes explications d’un bénévole et on est prêt pour une partie de 2h, c’était l’idéal !

Scythe

2h de Scythe pour perdre à plate couture mais très plaisant et stratégique !

Dimanche jeu de rôle

 

Le dimanche, nous nous étions inscrit pour une partie de jeu de rôle. On s’attendait à une même affluence que la veille donc on s’est dit que ce serait parfait cette partie de 4h sur réservation. Surtout que c’était une grande première pour nous, et j’avais très envie de découvrir le jeu de rôle donc c’était l’occasion parfaite … et c’était trop bien ! J’ai vraiment adoré cette partie qui était masterisé par un membre de l’association L’antre du jeu. J’envisage sérieusement d’en faire d’autres !

 

Jeu de rôle

C’est en tant que nain bagarreur que je me suis amusé à enchaîner les 94 aux lancés de dés …

 

Après cette partie, nous avons erré dans le salon à la recherche de tables, en vain …

 

Un festival qui mérite son succès

 

Je trouve que c’est un excellent festival avec énormément d’animations autour des jeux de société et ça m’a d’ailleurs permis de découvrir le jeu de rôle, d’avoir un aperçu du Grandeur Nature que je ne connaissais pas vraiment, de découvrir des illustrateurs grâce à l’exposition, autant de choses que je n’aurais pas fait si on avait trouvé facilement des tables pour jouer donc ce manque de places aux tables était un mal pour un bien.

Je trouve aussi l’organisation vraiment top : la nourriture proposée était très bonne pour un salon et très abordable, les bénévoles étaient très accueillants et supers sympas, la navette gratuite qui permet de faire les trajets entre les différents salles était une excellente idée et le site web était juste parfait pour les informations et pour les différentes inscriptions, c’est un point à souligner ! Je n’ai pas vu de problème d’organisation particulier et pour cette taille d’événement c’est un exploit qu’il faut féliciter ! En plus de ça, le cadre du fort de Mons est vraiment magnifique.

Mais le grand défaut de ce salon est son succès (qui est surement dut à tous les points positifs cités plus haut …). Beaucoup trop de monde et il était donc très difficile de trouver des places pour les jeux qui nous intéressaient. Il faisait très beau et les familles sont venues en nombre ! Ça ne nous a pas empêché de passer un bon moment !

Pour conclure, c’est un salon que j’ai trouvé très bien organisé mais qui a été victime de son succès pour ses 10 ans. Je le conseille à tout le monde qui veut passer un bon moment autour du jeu de société et découvrir certains aspects qui sont méconnus de beaucoup (jeux de rôle, illustrateurs, grandeur nature, …). On s’y retrouve surement l’année prochaine !

D’ici là, je t’invite à me rejoindre sur Twitter et Instagram pour suivre l’actualité du blog et on se retrouve très bientôt pour un nouvel article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *